• Assia

FOCUS TENDANCES - The category is... Flamboyants !

Nous allons maintenant aborder en profondeur un des profils présentés par Vincent Grégoire (Nelly Rodi) lors de la conférence de clôture de la Summer School 2019. Pour une vue générale sur la conférence, cliquez ici.

Vous avez dit flamboyant?

Bienvenue au théâtre ! Le monde des flamboyants est vécu à la fois pour voir et être vu. On s’expose sur les réseaux, dans les hauts lieux de vie, dans les événements les plus rocambolesques… Mais on en profite également pour découvrir, s’inspirer et, surtout, ressentir. Car s’il y a bien un profil qui fait confiance à ses cinq sens, c’est celui-ci. Pour les flamboyants, tout est une question d’ambiance : on vibre, on fête, on est dans les excès, au cœur d’une expérience sensorielle et collective.

Baroques dans l’âme, les flamboyants sont adeptes du désordre, de l’abondance, du « too much ». Le mauvais goût devient stylé, et on ne juge plus sur des critères objectifs, mais uniquement avec ses émotions. Cela donne lieu à des réflexions sur la consommation programmée et prévisible dans laquelle nous évoluons : et si nous y ramenions de la surprise, de l’imprévu, de l’irrationnel ?


Qu’est ce qui les motive ?

Pour les flamboyants, la confiance est retrouvée en vivant l’instant présent. Puisque tout le monde manipule tout le monde, on ne peut faire confiance qu’à ses propres sensations. Privilégiant l’expérience à l’indifférence, le live au différé, les flamboyants fêtent tout, tout le temps, afin de transformer chaque moment en une extravagance collective et assumée. Car c’est en étant fou ensemble qu’on crée de véritables liens.

Cet esprit de fête les encourage aussi à prendre du recul, toujours humoristique. Les flamboyants sont dans la dérision à outrance et outrageuse parfois : se moquer est aussi un moyen de dénoncer des malaises, des absurdités, ou de faire émerger des questionnements. En somme, on déconstruit pour reconstruire.

L’émotion et la sensation sont au cœur des préoccupations des flamboyants. Ils ont besoin d’utiliser leurs cinq sens pour appréhender le monde et la nouveauté. Et cela passe également par une sensualité exacerbée : parce qu’il y a du digital et du numérique partout, les flamboyants retrouvent un besoin et un plaisir d’utiliser leur goût, odorat, ouïe ou toucher.

Ainsi, au lieu de se méfier de leurs sens, les flamboyants embrassent et se réjouissent des tours qu’ils peuvent nous jouer : effets spéciaux, illusions d’optique, hallucinations auditives sont pour eux des portes vers de nouveaux univers, ce qui marque leur sophistication par rapport aux esprits terre-à-terre qu’ils peuvent rencontrer.


A quoi ressemblent-ils ?

Les flamboyants sont facilement repérables. Comment ? C’est ce qu’on va découvrir…


1. Les cinq sens aux aguets

Ce qui caractérise vraiment les flamboyants, c’est cette relation très forte qu’ils redéveloppent avec tous leurs sens. Grâce à eux, les affiches ne sont plus uniquement visuelles mais également sonores ou encore olfactives ! Cette sensualité les amène aussi à repenser leur rapport au corps : assez à l’aise avec la nudité, ils font réellement la part des choses entre une plage naturiste et une relation plus intime.


2. Au théâtre

Les espaces aménagés pas les flamboyants reprennent, parfois de manière très littérales, les codes du théâtre : rideaux, podiums, décors, jeux d’échelles et de perspectives… Ils sont également adeptes de maquillage, et ce quel que soit leur genre. Leur objectif : intriguer leur audience et raconter des histoires.


3. Narcissisme

On peut dire que les flamboyants assument totalement leur côté narcissique. Les espaces dans lequels ils évoluent sont faits pour les mettre en scène, au centre de l’attention, que ce soit via leurs réseaux sociaux ou de manière directe, physique. Des piscines-podiums aux galeries de miroirs, les flamboyants n’hésitent pas à ironiser sur ce besoin qu’ils ont d’être regardés : des yeux, parfois très cartoon, viennent ponctuer les créations design.


4. Tout ce qui brille

Et quoi de mieux pour être le centre de l’attention que d’exhiber ses plus beaux apparats ? Les flamboyants, dans leur esprit baroque et théâtral, prennent un malin plaisir à éblouir leur entourage à coups de paillettes, perles, cloutages, plumes, strass… et ils ne manquent pas d’y assortir leurs accessoires, objets électroniques ou moyens de locomotion pour lesquels l’esthétique compte désormais plus que la vitesse !


5. Nos certitudes remises en question

Presque cartésienne, la philosophie des flamboyants est empreinte de doutes constants, qui sont vécus non comme des problèmes mais plutôt comme des opportunités pour oser ! Dans tout ce qu’ils produisent ou consomment, les flamboyants s’amusent à jouer avec codes et à questionner notre rapport aux idoles, aux idéologies, aux symboles historiques et culturels : bref, à toutes les certitudes rassurantes qui nous endorment.


6. Références culture pop

Pour exprimer cette dose d’humour, les flamboyants regorgent de références issues de la culture populaire : des objets de consommations de masse aux visuels les plus banals, les flamboyants s’inspirent de leur – notre – quotidien. Les couleurs flash et les effets kitsch leurs permettent également de transformer le banal en exceptionnel. On réinvente, on détourne, on parodie.


7. Surréalisme

S’il y a bien un courant artistique qui se rapproche des flamboyants, c’est le surréalisme. Que ce soit dans son rapport à l’imaginaire, dans ses formes ou textures de prédilection, ou simplement dans son discours sur la réalité et sa perception forcément fausse, le surréalisme est une source d’inspiration intarissable pour les flamboyants. En mode et en design bien sûr, mais aussi dans des domaines comme l’architecture, voire la gastronomie ! L’objectif de ces trompe-l’œil ? Éveiller nos sens pour créer une expérience gustative encore plus enrichissante.


8. Lumières !

Encore issue du monde du théâtre, la lumière est centrale chez les flamboyants. Elle est utilisée pour mettre en évidence mais aussi pour créer des jeux surréalistes : miroirs, surfaces réfléchissantes, miroitements ou kaléidoscopes vont permettre de créer des distorsions de la réalité. Les maquillages, vêtements et objets sont pensés pour capter la lumière.


9. Vrai ou faux

Les flamboyants sont immergés dans le pastiche : oscillant entre faux vrai et vrai faux, ils se délectent des imitations ironiques et des jeux entre authenticité et contrefaçon. Ils aiment autant le faux que l’original, pour peu que celui-ci soit une référence. Et, adeptes de l’humour au centième degré, s’ils sont face à un vrai-faux-vrai comme l’a habilement proposé Diesel en créant sa propre marque de contrefaçon « Deisel », ils jubilent !


10. Extravagaaaanza !

Vous l’aurez compris, les flamboyants sont juste « too much ». Entre fêtes déguisées, soirées karaoké, bals de drag-queens, club kids apprêtés et festivals pyrotechniques, ils prennent juste du bon temps. Leurs vêtements, accessoires mais aussi lieux de vie et architecture respirent l’extravagance baroque : on joue sur les proportions, on retrouve des plissés, éventails et paravents, arabesques et motifs floraux dignes de l’Italie du XVIIème siècle.


Mais alors, comment accéder à leur univers ?

Les flamboyants sont dans leur monde, mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’ont pas besoin de vous ! C’est le moment de découvrir par quel biais vous pouvez les atteindre grâce à votre business.


Déguisez-vous !

Le déguisement n’est plus strictement réservé à la période du Carnaval. Désormais, cosplay, Kigurumi, déguisements pour bébés et même animaux, toutes les occasions sont bonnes pour jouer à être quelqu’un d’autre. Dans cette recherche d’imaginaire et de fantaisie, les flamboyants adoptent une posture ludique et humoristique pour réenchanter le monde. Vous souhaitez leur parler ? Adoptez cette posture décalée !


Pixels, pixels, pixels !

Saviez-vous que nos yeux sont tellement exposés aux pixels que notre rétine est en train de changer ? Pour voir la vie en couleurs aujourd’hui, il est nécessaire de passer par des écrans, lumières, néons… Que ce soit dans les vêtements ou la définition des espaces, l’esthétique numérique et rétro-éclairée s’invite partout dans notre quotidien. Autant dire que chaque objet est une opportunité pour être créatif avec des pixels !


Le grand bazar

Les flamboyants laissent l’ordre aux autres : eux sont, au contraire, attiré par ce qui n’est pas rangé, trié. Le désordre est carrément un état d’esprit ! Source d’inspiration grâce au principe de sérendipité (dans le désordre, on peut trouver ce à quoi on ne s’attendait pas), le « messy » est incarné dans les aménagements d’espaces type labyrinthes, les magasins dédiés au « tout et n’importe quoi » où l’on se réjouit de trouver des trésors !


L’hypercuration

Dans les magasins, l’inspiration ne se limite plus qu’aux vitrines : aujourd’hui, le besoin de théâtralité des flamboyants et le souci des marques d’apporter de véritables « expériences client » nous permet de vivre des aventures à tous moments de la journée ! Scénographies travaillées, gamification, sculptures monumentales sont au rendez-vous. Maîtriser ces techniques de mise en scène est certainement une bonne approche pour séduire les flamboyants qui vous entourent.


Voilà, c’est fini !

On vous a enfin décortiqué les 4 profils de tendances présentés par Vincent Grégoire de Nelly Rodi lors de notre Summer School 2019 ! Vous avez encore des questions ? Des réactions ? Des idées ? Commentez, on n’attend que vous pour aller plus loin !

Plug-R, Hub Créatif de Liège

Rue Lambert Lombard 5,

4000 Liège, Belgique

+32 4 235 63 73

hello@plug-r.be

www.plug-r.be

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc